étreinte

Terre qui le nourrit

romarins

senteurs

qui relate à la couleur

au souffle

des rouges bleus verts

cristal

calins d’or

soleil

redit les épices de la vision

luz

de tout ce qui vit

meurt

surgit

et s’efface

un désir

tourbillon frénétique

battement à tout rompre

pulsation

à l’épuisement de ce sang bouillonnant

voix

étreinte

ivresse de la couleur

qu’il porte en soi et rythme au dela

une poésie des sens

musique de la présence

désir de s’élancer dans cette danse de Shiva

sentir

respirer

rendre son pareil à la vision

enchantementambourrinement
insensé

de oui …………

je suis vivant
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s