la forge du poète

INVOCATION

(2003)

mémoire
à travers la matière
sonorité
d’une langue
ancienne
inarticulée


l’écho
en est cette empreinte

brute
massive


ancrage
s’impose dans l’espace
crée espace



Air
eau
fer
roche
feu
métal
pierre
arbre
forêt


vibrent d’un souffle archaïque





racines

imperceptibles et immatérielles




plongent dans le corps de la terre
à travers le sien propre





la voix s’élève

cisèle le rêve
dans la masse du monde



dit
ce pressentiment d’être

au vent de la forge
au murmure de l’air
ouvert

vers
l’immensité d’être

agur….



Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s