peau de terre

Se mettre à l’abri de la pluie
des vagues du temps

me transpercent
de la vie de la terre

cosmos me dessèche
me ride
m’oblige à être vivant…!

Mimodrame du dehors

langage se déploie

se fonde lui même en sondant sa chair

relation le maintient dans son espace

folie

qu’il recèle pour se rejoindre

lueur de ce deuxième visage

masque peau de terre

la source au fil de ton eau

t’irrigue à la voix de sa pulpe

masque

vérité qui remonte de ton sang

artères de sable

vent

te dénude

la transe dans ton chant

s’égrenne

à la voile de tes strates

Identité
clameur évadée

du combat de l’authenticité.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s