les dents du malheur

pour éloigner la nuit qui vient
je pense à toi l’exilé
banni aux cendres des forêts incendiées
enfant allumé à la haine par la guerre
tu traverses le cauchemard le feu la menace
homme
tu oublies le rêve qui te fonde
et ta tombe vertige en tournoi

lâche je détourne les yeux mais je sais …

le puit sans fond des pulsions meurtrières hécatombe la planète des dents du malheur le coeur de l’homme est un entassement d’ossements où les viscères des amours perdues sont livrées au désespoir des couteaux-morsures à la lueur du dehors au carrefour des ombres maudites

le labyrinthe des rêves s’égare à l’embranchement des fables illusoires
éloigne les beauté-mensonges travesties d’un voile de jamais
Publicités

1 réflexion sur « les dents du malheur »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s