à l’ambre patrie

12 heures de décalage horaire entre la côte d’azur et Auckland
mon azur s’en hardes à l’ambre patrie
je veille mes moutons de lune
filature à l’envie comme une étoile du berger ma grande image à fleur d’eucalyptus mes grimpades à roc poudreux ta neige cotoneuse
je te baille battements de cils aux nuages polaires où le vert immense devient diamant gris fumet marron et brumes orage
mouette de l’espace au cristal flore rose douce corolle bleutée en cascade
j’ enlace mes bêlements à tes cheveux blond ma sweet vikinguette si tendrement ensoupirée
Mon rêve émeraude
ma Zéonélandaise
mon ramage nervuré ma nébuleuse constellée libre aux deux iles
je te bêle des focs au vent et t’arrime à ma brise

Publicités

7 réflexions sur « à l’ambre patrie »

  1. ya que es bellâmies et des belles grandes dames sur mon blog , c’est vrai que y a surtout qure vous deux … mais quelles hotes de marque !

  2. Ben oui! On est tout une bande ici qui patine en tas sur la patinoire bleue de la poésie. J’ai bien aimé vos «grimpades à roc poudreux». Je r’viendrai vous lire à l’air libre!

  3. Hop! S’y misce.

    Délicieusement surréaliste. C’est Pascal Perrot qui m’a glissé un mot de vous, alors me voilà. 🙂

  4. merci à pascal perrot ! , et vous fauve laissez un lien valide , que j’aille vous rendre la pareille et créer des liens poétiques !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s