primavera

oh primavera ,
première vérité voir l’éclatement avec les rayons de l’aube
enluminures comme l’émergence des premières lueurs

hors de la nuit la proie en dormance
le terreau vêle aux rayons précoces

et irrupter !en
advenir aux rêves
effacer la prépotence
écorce mâle du dépérissement

prépuce virginal bourgeons et défloraison
aller sans retours
écluse levée vers la redondance effrayante

l’été assaille
la sève assèche en défaillance et escogriffe au désert

Publicités
Publié dans Non classéTagué

1 réflexion sur « primavera »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s