hâle

incertitude                     l’espace déroule
sous le pas

épaisseur lumière

plus fine qu’une aile de libellule
la pluie diaphane libère des envoutements

couverture      la treille         violet

en dessous
s’anime                             la diversité
divergente

unie en hâle


toutes entières prises dans une harmonie
les teintes passent            en glissement

et                           tissent l’improbable.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s