rouge puis rien

vert
la tendresse dure

améthyste rouge
rouge

rouge
Cabo verde

rouge

rouge cendre
rouge

vert de lave
au large
sur le bleu

rouge teint
rouge fin
rouge reins

rouge

brun de seins
eau de sang

et le noir
clos

le socle de l’eau


L S 2004

ùclàt

rouge
l’amour
rouge
tendresse
rouge
rose
robe bleue
le flot
rouge

garance
la radiance lisse

en éclats de rien
le cercle des verts

l’émeraude

ajour
à l’opacité

violet de mort
sur mon cou

éclats

cramoisi

souffle rouge noir et bleu

aplat
pale
est ce le reflux

divergent
s’illumine
en moi
l’eau bleu de vert

et

subtiles
veines rouges

le corps à l’hymen

renversée
rudoyée
sinueuse eau
verte
et bleu
le rouge défend
et meurt
interroge
et renonce

signe
ferme
rouge de mars
inonde et rive
le demain
éclabousse
le vivre
éteint

s’absout

se retire

noir et brun violet et vide

plus rien

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s