iode de vie

img_5991

© L S 2008

les atomes de l’eau entrechantent l’inaudible
l’huile dépose cet entremet
c’est ce que je ressens à la douceur au cœur


La vastitude interpelle le bleu
ce bleu parcellaire de  la lumière au sable
s’étend le chant au couchant

Langagière animale


Anthropomorphe, ce conte l’ improbable de la parole
l’eau le sable c’est l’esprit qui s’insinue
le grand rire sans limite imite la fronde des fétiches


img_5954

© L S 2008


à bien regarder la terre et l’air on y voit le famillier
pourtant seule la matière ne s’y émet
babil le langage décline les éminences entrevues

fleur ?

img_5982

© L S 2008

est ce la fleur, ce bourgeonnement entre les règnes
cette élancée là ou les contraire pourraient se diluer
l’éblouissement précipite l’écart et  le vide à rebours


cet enlacement subtil ce n’ est que l’échange des salives
les chromosomes innocents de l’embrassade du vivant
la transparence, cette grammaire vive des anagrammes


poussière-du-chemin


img_6018

© L S 2008
Publicités
Publié dans Non classéTagué

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s