passage

déterrer l’air et engager la clarté dans le vif de l’obscurité, pourquoi mon geste ne t’atteint il pas, pourquoi nos deux souffles ne s’envahissent ils pas, pourquoi nos deux peaux ne s’embrasent elles pas, où là dans la pâte et la déchirure de la branche,  la poésie, souffle du lien, retient elle la distance et est-ce l’air qui dénoue l’absence le silence et le regard qui ne voit pas et ne voyant pas, passe.

Publicités

1 réflexion sur « passage »

  1. Elégie : poème lyrique à tonalité triste et mélancolique, avec souvent pour thème le malheur en amour.

    ///

    Elégie,

    Gisement à surgir
    Meilleures matières
    Suaires textures
    Malgré moi, malgré tout,

    Elégie,

    Elle m’aime d’abondance
    Moi qui en a tant manqué
    Sans savoir, sans pleurer,

    Elégie,

    Digne désespoir
    Allégresse du Cygne
    Devant son dernier chant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s