sole mio

la mer dans la vague et moi dans tes yeux

*

la voile pointe à la  brume les mouettes piaffent

*

une rougeur sur mon coude mon nez sous le chapeau

*

mes pieds s’esclaffent le clapotis claque

*

suée de sable perle du roulis

*

au loin un sourire ondule façon sari

*

ligne et fleurs sur la peau tumulte tutti couleur

*

velouté ardent le brun vers le noir se mêle de vert

*

ou est ce de bleu cette peau tranche entre terre et feu

*

plante la femme garde la peau comme un biscuit

*

mourir noire l’étoffe gémit le miroir écarlate

*

le soleil a germé la pigmentation une étoile brune

*

droite ronde la bouche murmure son son

*

picnic  la plage en jeans gredine

*

a secret to tell la rive émane à l’étal

*

PIEDS

(…)

Publicités

1 réflexion sur « sole mio »

  1. Personne sur la quai d’arrivée de cette petite gare, 8h17 pile je suis ici dans le pays de Lam.

    C’est la foire d’attrape farce ou quoi ?

    Je tente de me rassurer à retrouver sur le parking faisant face une voiture blanche pas très moderne, nada. Je reste seule plantée telle Méduse, quelques minutes passent, je me retourne et enfin je la vois arriver la teuf-teuf pas lavée et son conducteur qui se demande quel savon je vais lui passer.

    °°°°

    Je me suis levée à 4h du matin et j’émerge pas vraiment tandis que mon provençal assure la conversation, cela me convient bien, j’ai l’impression d’être à côté de la plaque. Pourtant j’espère que notre cercle des poètes du jour rendra
    de la moelle substantielle.

    °°°°°

    Les chemins cahotent légèrement, cela me plait, je commence à me sentir plus à mon aise et de plus, j’ai un guide rien que pour moi toute seule (attention il fait dans l’inflation pour la visite-tour, 500€, on voit bien qu’on est dans le sud !)

    °°°°°

    Il me chouchoute me proposant diverses possibilités d’endroit où prendre un petit déjeuner en terrasse, j’acquiesce à ces propositions, c’est tout de même lui l’enfant du pays, nous nous posons aux Issambres.

    Y’a soleil, y’a mer, y’a ciel bleu, y’a bonheur.

    Mince c’est quoi c’te bateau naval qui gâche la vue à l’horizon ? oh une cavalerie de motard en uniforme, oh un convoi de car, euh je crois que nous avons oublié une chose importante. Le doute s’installe dans nos têtes rêveuses…

    C’est le 8 mai, l’Histoire de la France se rappelle à notre bon souvenir, l’imprévu vient de débarquer dans notre journée, et en plus Lam est un (chut…), le coffre de sa voiture est ornée de drôle d’autocollants.

    °°°°

    Allez je lui fais croire que je suis fan des hommes en uniformes. Il m’a presque cru.

    °°°°

    Pas de Sainte-Maxime, une destination élégante en toute saison sur la Côte d’Azur, vraiment ? En tout cas pas ce 8 mai avec tout cet armada militaire, blablabla.

    10 cars de CRS tout de même, je n’avais même pas compté, tu veux pas aller voir le président ?

    °°°°°

    Allez on va s’en remettre, une petite plage pour faire trempette, bronzette. Une plage à Fréjus.

    °°°°°

    Lam est souriant de blanc vêtu, il lui manque encore le fameux chapeau pour la touche finale de l’artiste.

    °°°°

    Mes pieds dans les vagues faiblardes, mes pieds dans la mer, mes pieds marqués par le cuir, mes pieds plantés dans le sable, mes pieds apprécient.

    °°°°
    Shoote moi, je vais faire mon festival, non je tape la pose, c’est pas spontanée, ça rends pas, c’est pas grave, c’est pour les souvenirs.

    °°°°

    Finalement je mangerai bien sur la plage.

    °°°°

    Le cahier dans une vieille sacoche en cuir, j’ai mon roller Parker, allez je tente une petite inspiration. J’ai du mal, j’écoute d’une autre oreille ce que me raconte Lam. Pas l’âme, Lambert.

    Il a peur pour sa peau, oh visage pâle, allez il va nous chercher de quoi nous restaurer, sans oublier la crème solaire, le chapeau, le maillot de bain.

    Je peux me concentrer pour écrire. C’est moi qui ai trouvé le titre : « La plage, le souffle et l’inspire ». Je suis contente de mon coup.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s