plageophile

le souffle ts’anime l’âme à dame

*

la chaleur arrime la danse ventre  du vent

*

cheveux dans les yeux le sable se jette à l’eau

*

bourrasques d’été énigme ton œil plissé

*


l’inspire indice 50 défrise l’hibiscus

*

le pied dérange le sable à la perle de l’eau

*

soie toujours caresse reflux courant  l’algue au rythme

*

137

la vague efface la plage comme une marelle

*

l’étreinte de peau signe un pacte avec le sable

*

cadrage sans grille écarte  les vers de hâte

*

l’art insinue un jeu que lèche la faim sans fin

*

si fine maqrelle marine eux une crêpe au sucre

*

bordure sombre la douce sans vigilance tord le fil

*

rechigne ou quoi cille dans ce clignement d’yeux

*

vent de robe   impulsive  la mer  en quatrain

*

décalage pierres comme des écailles délimitent

*

frisson frais le vent affole en grande boucle

*

dorade solaire et sole murène une ile déride la beauté

*

soleil sans crainte la peau cafarde

*

cuivre rousse si les cheveux renouent la gloire du vent

*

ou bien dénoue l’écueil le crin s’emballe au corps


*

l’anis éternue  Indes le ventre éperdument

*

embruns barrés brune au rebond ébouriffant

*

 


140

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s