les mains

Tmp00007

une lueur
en faisceau crée l’espace
on imagine à l’infini
sans borne
ce n’est pas une couleur
l’espace dévale dans une plénitude
sans un bruit qui ne heurte

harmonies
un chant des sphères
une ambre de silence
velouté l’écho des ailleurs
rend visible la lueur

on perçoit les rythmes
mouvements égaux
une écriture ancienne scrute l’éther
enclenche
l’immanence
trois déclenchements


ondes
les fluorescences solaires
ramènent l’espace à sa présence


pourpres les traces acclament
en graines de comètes
foncent les ombre sur le luminaire
fait surgir la couleur

Tmp00005 (2)

Ambre
la face cachée d’une peau
en
écrit planète sereine

l’ombre fait la part belle
à l’harmonie des lignes


à la trace trois fois dans l’espace
répond une ligne pleine
l’autre face vaste
entrecroise verticales et planes
point focal
de la méditation angulaire


un déplacement fait vibrer la lumière
sillage chargé d’ions
dessine les contours
pulsation
comme un langage que le corps sait
révèle
le clair de la vibration
douce

écoute
la libation des ors
ciselure à la nuit
rayonnement
enluminure
l’intense
invite à la courbe verticale


mentalement
les couleurs l’aval de sombre
le doré du noir

myrtille
cette lueur  rythme la beauté du souffle
il n’y a que la peau le vide et les écarts

le clair-obscur efface
comme la voix
chaude
vibre une clameur
une finesse de ton


La puissance de la peau indécise

Tmp0000D(2)Merci à ArtySIL,même si elle préfère les photos « retravaillées » , celles-ci m’ont inspiré ;

27721729@N07 © ArtySILhttp://www.flickr.com/photos/artysil/

Publicités

1 réflexion sur « les mains »

  1. Les mains
    Des livres
    L’âme
    Des toiles
    Au seuil du parfum
    Les portes
    Une clé rivée
    Au mur du son
    Le silence
    Entrebâille la lumière

    MCT-LES OVOÏDES*Hors saison

    Une luisance de reflets
    En flagrant délit d’existence
    Frissons d’entrailles invisibles
    Instant figé en mouvement

    Ou mouvement d’un instant figé ?

    J’éteins une étoile
    Lumière pulvérisée
    La nuit tombe
    Ombre anéantie

    Éclipse de lune

    Il fait jour
    Quand un poème
    Me surprend
    Embruns irisés…

    MCT-FANTASMAGORIES*Femme liquide

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s