batik polyphonique


on ne sait rien
des remous en dessous


sans doute profondeur abyssale


d’entre les roches
des vallées craquées
reprises abruptes

des jardins délaissés


ouïssent les cercles des cratères engloutis


les brisures entament une couture


la masse répond
clos la question

corps bleus nuées sombres des été


à corde  de démesure


les tiraillements
polissent un pli


envolée de la marche
vaste remontée d’eau


libation de l’air


la transparence
un apaisement de cristal

yeux des vagues

une peau d’eau sur les brisants


la pesanteur
harmonie                    des forces
suspend l’ébriété
sont  rythmes          désaccordés

la couleur comme une étoffe
batik polyphonique
élancées
sphères
l’étreinte d’ une consolation



Publicités
Publié dans Non classéTagué

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s