nu blanc

trouble

une lampée dans la pleine lune

au noir le vent
dans le blanc
le désespoir d’aimer
se sentir

comme jetant
à la nuit
la lumière blanche

comme nue
mon angoisse
et

mon attente
les yeux

trou
ma respiration rejette

de ma vacuité dans la vacuité

la parole jetée à la nuit
l’en vie  re garde à l’eau

et solitaire taille  la taille de loup

la trace
le signe

la forêt
dans l’abri
la roche
après le full  reste  la trace
l’empreinte baigne l’entier
tanière
de l’être même après  l’après

quand il ne reste plus qu’un trou
gronde la poussée dans le ventre

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s