meslan,ges

des oies à la basse-cour !
les ouailles
de la mare
n’en croyant les méch’ ouïes
ce fut un grand remue ménage
et chacun de chercher
qui
un queue de pie
qui
un haut de forme
rehaussé de
couleurs et dents de
collerettes
mais l’ours se fit grognon
sa tanière
en contrebas
buté
des ormes aux ruches
fument les douves

sur le museau
effilé
il vit le ciel
vicié
et cru au coupe-gorge

mésanges
ibis cendrés
nightingale
ou

rouge-gorge

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s