traversant

bleu                    toute d’une élancée bleue
les silences en parlent mieux que les nuances
un seul mot d’une seule masse         pesante

se suffit à tout du long un trait aspire l’espace
à soi
comme une absence de la couleur

ligne pour prolonger l’épure
un temps identique les relie et la brise

simule la simultanéité
c’est cote à cote l’un dans l’autre parviennent à l’écho
en un de rien diffère

le bleu tombe dans le bleu       reste demeure sombre et tombe
rien qui interfère qui est la frontière         entre

une projection l’un opaque du coup détone par la trajectoire
qui rompt et délimite un néant dans son milieu
sans                                serait presque vert ou noir

la déchirure toutes sortes de veines
déminent et délimitent à travers

dans les déclinaisons et cette négation qui permet

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s