gris

il fait gris

mais le gris est une couleur – c’est comme ne pas la voir
se dérouiller les jambes dans le presque blanc

les gris émane le gris – le blanc restaure mais se fait rare

ferrailles et la pourriture poussent les terres

un gris oxydable  chimiquement  occidant

le gris tue alors

il cesse d’être une couleur ou alors  la tristesse- pus

désespérance  7

disparaitre où  ne pouvoir apparaitre  presque là comme en absence -rance
l’occident  porte en plein front l’extinction et s’en satisfait – insiste

des pas dans  le dégout –  déchetter ou recouvre la décomposition
le gris  qui ne voit pas- tombe – le pas permet de sortir

la boue

l’attente un rébus noir à l’intérieur de nous  – on s’en satisfait

mais le gris est plus que ça –  s’approche – nous conduit au blanc sans qu’on le voit se rapprocher – indifféremment

là gris calme – incite à la méditation – quai pollué ou non incite à la rêverie – gris voisine la mélodie- il laisse monter et défoncer l’odeur –

le gris est une couleur – il faut l’ouïr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s