La pluie vive de l’automne

aiguise les troncs de la forêt

 

Le feu d’argent se démène

la rivière reste dans son lit

 

Un  lézard se prélasse au soleil

Un lézard se cache dans un trou

 

l’éveil n’est pas donné à chacun

s’éveiller suppose de se lever tôt

 

Elle s’en va chercher de l’eau

Les vaches la traitent de folle

Plutôt manger l’herbe tendre

 

Rien mangé au déjeuner

Une sauterelle qui saute

Ce n’est pas inconvenant

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s